Swipe to the left

BLUE MONDAY, LE JOUR LE PLUS TRISTE DE L'ANNEE SE COMBAT AVEC UNE METHODE MADE IN TOSCANE

BLUE MONDAY, LE JOUR LE PLUS TRISTE DE L'ANNEE SE COMBAT AVEC UNE METHODE MADE IN TOSCANE
17 janvier 2017 No comments

Voici les conseils des chef pour le combattre, avec du pain, de l'huile et du vin

Comme tous les ans, voilà qui arrive la période la plus triste de l’année qui a son apogée le Blue Monday, soit le troisième lundi du mois de janvier. Le concept de Blue Monday est né le 24 janvier 2005, quand le psychologue anglais Cliff Arnall détermina, suite à une équation mathématique, le jour le plus triste de l’année. Le pourquoi de cette déprimante journée viendrait d’une longue série de circonstances entre les conditions météorologiques défavorable, les journées plus courtes, la fin des fêtes de fin d’année, le travail qui a repris, l’échec des bonnes résolutions prises pour la nouvelle année, l’arrivée des relevés de comptes du mois de décembre pendant lequel nous avons fait trop de dépenses, sans parler des kilos pris pendant la période des fêtes. A la période la plus négative de l’année, il est possible de survivre en prenant des petites contremesures contre le stress et la tristesse, le tout made in Italy, voir même made in Tuscany. Ce sont le Chef trois étoiles Michelin, Massimiliano Alajmo, et le sommelier Paolo Luciani, qui l’expliquent dans « La Prova del Cuoco ».

Selon le Chef Alajmo, la super recette anti-tristesse serait du bon pain et de la bonne huile, meilleurs encore si ils proviennent de Toscane. Le pain devrait être de grand format, de sorte à redécouvrir le plaisir de le rompre à table, et de le partager. Le tout s’accompagne d’un filet d’huile d’olive extravierge « Toscano IGP » qui permet de se réapproprier les savoirs simples et traditionnels.

Selon le sommelier Luciani, pour combattre cette période triste, il faut récupérer la tradition du gouter de 17h, et le faire avec du vin et du fromage. « Au milieu de l’après-midi, affirme Luciani, oublions le thé, fruit d’une colonisation anglo-saxonne, et remplaçons par du bon vin et du bon fromage, deux champions du Made In Italy, qui aujourd’hui sont toujours plus un choix hédonistique, un plaisir qui doivent avoir tant leurs places à la fin du repas, si proposés au restaurant, qu’à la maison, pour le gouter. Autre qu’un apéritivin ! »


Newsletter


Besoin d'aide?
Écrivez-nous sur Whatsapp

Contact Us on WhatsApp: +39 340 8792491